Le 2 février c’est la Fête de Yemanjá

2 Fév

Yemanjá ou Yemoja, est un orisha africain, dont le nom provient de l’expression Yoruba « Yèyé omo ejá » (« Mère dont les enfants sont les poissons. »)

Dans la mythologie yoruba, Olokun est l’orisha patron de la mer (qui est masculin au Bénin et féminin à Ife). Yemanjá est la fille d’Olokun et les deux sont d’origine Egba. Les Egba étaient une nation déjà établie dans la région entre Ifé et Ibadan. Les guerres entre les nations yorubas ont conduit les Egba à émigrer vers l’ouest pour Abeokuta, au début du XIXe siècle. Aujourd’hui, le terme Egba se réfère en grande partie aux natifs de la ville d’Abeokuta, la capitale de l’Etat d’Ogun au Nigéria.

Yemanjá est saluée par le peuple Egba comme «Odò  ìyá» (Odò = rivière, ìyá = mère), en raison de son affiliation avec l’orisha Olokun. Yemanjá est connue au Brésil comme la reine de la mer, la mère qui protège à tout prix ses enfants, la mère de plusieurs enfants, ou plus de poissons. Elle est aussi la déesse protectrice des naufragés.

A Salvador de Bahia, se déroule chaque année, le 2 février, la plus grande fête du Brésil en hommage à Yemanjá. La célébration rassemble des milliers de personnes vêtues de blanc, qui et se déplacent en procession, vers le temple principal ,situé près de l’embouchure de la rivière Rio Vermelho où diverses offrandes sont déposées, comme des miroirs, des bijoux, des aliments, des parfums et toutes sortes de produits reconnaissants. À la même date, Yemanjá est vénérée dans plusieurs autres plages brésiliennes, où lui sont proposées des bougies et des fleurs, lancées dans la mer dans des petites barques artisanales. Les zones de Candomblé et de Umbanda sont délimitées sur les plages par des cordes, des rubans et des fleurs, pour laisser place aux Terreiros réaliser leurs rituels sacrés dans le sable.

La fête catholique à Salvador de Bahia a lieu dans l’Eglise de Nossa Senhora da Conceição da Praia, le 8 décembre , jour devenu fête locale.
La fête de Nossa Senhora da Conceição da Praia se déroule depuis 1549, depuis que le premier gouverneur-général du Brésil, le portugais Tomé de Sousa, y a initié sa dévotion.

Au Brésil, il existe également un syncrétisme entre Yemanjá et la sainte catholique Notre-Dame des Navigateurs (Nossa Senhora dos Navegantes, aussi connu comme Nossa Senhora das Candeias ). La sainte Nossa Senhora dos Navegantes est arrivée au Brésil par les navigateurs portugais. À Porto Alegre, au Brésil, ville de colonisation açorienne, chaque année, le 2 février se déroule la fête et la procession en l’honneur de Nossa Senhora dos Naviegantes qui rassemble plus de 100.000 personnes.

Une autre fête importante dédiée à Yemanjá se produit  le jour du Nouvel An à Rio de Janeiro. Des milliers de personnes y participent et déposent  dans la mer des offrandes pour la divinité.

Au delà de la grande diversité des noms africains parmi lesquels Yemanjá, le terme portugais, Janaina, plus rare, est également utilisé. Le surnom, inventé par les Noirs pendant la période de l’esclavage, fût une manière plus douce de «syncrétisme» pour perpétuer leurs cultes traditionnels, sans l’intervention de leurs seigneurs qui considéraient inadmissibles de telles «manifestations païennes » sur leurs terres. Bien que le terme « Janaina » soit devenu désuet, diverses compositions populaires ont été réalisées pour rendre hommage à « Janaina do Mar ».

Ses fils et filles sont calmes, maternels, sincères et aident tout le monde sans exception. Ils aiment l’ordre, la hiérarchie et la discipline. Ils sont naïfs et calmes, mais quand ils se mettent en colère, ils deviennent comme les vagues de la mer, sans savoir comment s’arrêter. Ses filles savent séduire et plaire avec la beauté et le mystère d’une sirène.

Texte : Cassio de Figueiredo
Traduction : Eliane Di Natali
Source: Verger, Pierre. Dieux D’Afrique. Paris: Paul Hartmann (1st edition, 1954; 2nd edition, 1995).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :